L'Apem, une structure à deux visages, pour des Pyrénées vivantes

vincent fonvielle

C'est dans le cadre d'une présidence tournante, qu'au nom de CCI Pyrénées, j'ai succédé à Jean-Michel Anxolabehere, président de l'ACAP, qui a su au cours de son mandat, instaurer une vraie dynamique au sein de l'APEM, dans un climat de confiance, de complicité et de complémentarité entre ses administrateurs, les élus consulaires des Pyrénées, sa directrice et son équipe technique.

Au bout de 17 ans d'existence, l'APEM s'est naturellement imposée comme Le spécialiste pyrénéen des systèmes d'informations géographiques et de ses applications.

Ce savoir faire a été initié dès le départ par son directeur Laurent Plainecassagne, dont la compétence, l'efficacité, le flair, et un penchant naturel pour l'outil informatique et ses applications ont amené l'APEM à mettre cet outil unique au service des territoires et des entreprises des Pyrénées. Il s'est entouré progressivement d'une équipe pluridisciplinaire aux compétences diverses et complémentaires : ingénieur informatique, géomaticien, webmaster, spécialiste en observatoires économiques, en statistiques… Cette jeune équipe multi-talentueuse a su innover, et développer un savoir-faire unanimement reconnu, notamment pour la révision du schéma de massif des Pyrénées en 2012, sous la direction de Servane Tarot, qui avait pris le relais.
Elle même vient de nous quitter pour une autre aventure, celle de la reforestation, en Amérique du Sud… Bon vent et bon courage à elle… et bienvenue à Anne Pellier, notre nouvelle directrice, qui nous vient tout droit du massif alpin, et qui va animer cette brillante équipe technique, dynamique, motivée et discrète (presque trop) que je remercie vivement pour son engagement.

Ce que l'on sait moins de l'APEM, c'est sa structure originelle. Et son rôle institutionnel et politique.
Ce sont les trois structures consulaires du Massif des Pyrénées, les Chambres d'Agriculture (ACAP), les Chambres des métiers et de l'artisanat (CMA Pyrénées) et les Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI Pyrénées) qui sont à l'origine de l'APEM.
Ou, pour le dire autrement, ce sont les représentants de l'ensemble des acteurs économiques, des socio-professionnels de la zone de montagne des Pyrénées, agriculteurs, artisans, commerçants, professionnels du tourisme, industriels… qui constituent cette structure -bien nommée- l'APEM, "Assemblée Pyrénéenne de l'Economie Montagnarde", structure politique qui est souvent masquée par ses performances techniques, et son projet historique, le SIG Pyrénées.

Or, le Conseil d'Administration et moi-même souhaitons désormais affirmer fortement ce rôle de représentation des acteurs économiques, et peser de tout notre poids auprès des collectivités territoriales, des institutions, des élus et des techniciens pour favoriser le développement de l'économie pyrénéenne, tous secteurs confondus, et par conséquent de l'emploi dans nos zones de montagne.

Orienter davantage le débat et les actions publiques vers l'économie, développer l'attractivité du territoire, affirmer le caractère remarquable, unique, du massif pyrénéen, dont nous sommes tous passionnés, nous mettre davantage au service des acteurs économiques, voilà quelques unes des pistes de travail que nous nous proposons.

La tâche est ambitieuse, mais les enjeux majeurs, car il s'agit de mieux vivre et travailler dans nos montagnes, pour des Pyrénées vivantes.

Pour le Conseil d'Administration
Le président
Vincent Fonvieille